Les différents types d’isolant thermique

L’isolation thermique de votre maison est une chose que vous devez expressément prendre en main, et pour ce faire, il se trouve différentes sortes d’isolants sur le marché à votre disposition. Différentes options se présentent à vous, et le tout est de vous tourner vers la solution qui convient le mieux pour la partie de la maison à isoler.

L’isolation de la toiture de la maison

Cette partie de la maison se compte parmi celles qui nécessite le plus d’attention, dans la mesure où jusqu’à 35% de la chaleur de votre domicile peut s’échapper de celle-ci si les bonnes mesures ne sont pas prises. Dépendamment de votre type de toiture, il peut être requis de procéder à des actions diverses, mais la procédure reste généralement la même. En outre, on doit se charger de mettre en place une protection pour les couches d’isolants, qui doit éviter que ceux-ci soient soumis aux conditions comme l’humidité. Les isolants pour le toit sont principalement sous formes de rouleaux à dérouler, et se compose de matériaux comme la laine de roche ou bien le liège, et on utilise ce même type d’isolants pour le sol.

Isoler les combles sous les toits

Les combles sous la toiture sont une partie à part entière, car il n’est pas possible d’en faire une bonne prise en charge de la même manière qu’on ferait pour le toit. En outre, l’espace entre le plafond et la toiture peut présenter un challenge sur le plan de l’isolation thermique, car peut être assez difficile. Si ce sont des combles qu’il n’est pas possible d’aménager, on peut être contraints d’utiliser la solution qu’est la laine soufflée, qu’on doit projeter dans l’espace non occupé dans les combles. En faisant cela, on évite que la chaleur ne se déplace trop facilement.

Isoler les portes et fenêtres

Les portes et fenêtres de nos maisons se comptent également parmi les éléments dont on doit se charger de faire une bonne isolation sur le plan thermique. En outre, ce sont principalement sur les points où les portes et fenêtres entrent en contact avec votre maison qu’on doit faire des travaux d’isolation. Ainsi, on recourt essentiellement à des joints d’étanchéité qui viennent éviter que la chaleur ne s’échappe trop aisément de votre maison. Pour le reste de votre fenêtre ou votre porte, il est simplement question de vous tourner vers un matériau qui vient assurer une bonne isolation de manière naturelle, comme le bois ou bien le PVC.

Isoler les murs de votre domicile

L’isolation de vos murs peut se faire soit de l’intérieur soit de l’extérieur, et dépendamment de l’un ou de l’autre, la manière de procéder sera relativement différente. En somme toute, il est toujours question d’utiliser des isolants sous formes de couches qu’il faudra dérouler, ou bien des plaques qu’il sera nécessaire de mettre en place sur le mur puis de bien maintenir en place. Une fois les isolants posés, il est nécessaire de poser une couverture pour donner un meilleur rendu esthétique à l’ensemble, et cela assure aussi une bonne protection des isolants.

Pourquoi privilégier le chauffe-eau solaire ?

Savez-vous qu’il est tout à fait possible de produire de l’eau chaude sanitaire à l’aide de l’énergie solaire ? Pour cela, vous devez vous doter d’un appareil de chauffage révolutionnaire : le chauffe-eau solaire. Ce système de chauffage vous permet de couvrir partiellement ou totalement vos les besoins en eau chaude sanitaire au sein de votre habitat ou de votre lieu de travail. D’ailleurs, cette technique moderne de chauffage présente d’autres atouts considérables par rapport à l’utilisation des chauffe-eaux classiques.

Le chauffe-eau solaire, une solution écologique et économique et pratique

Comme son nom l’indique, le chauffe-eau solaire est un appareil de chauffage servant à produire de l’eau chaude sanitaire en exploitant l’énergie solaire. Plus précisément, le chauffe-eau solaire est composé de panneaux solaires thermiques qui sont placés sur le toit d’un bâtiment individuel (une maison) ou collectif (un immeuble de travail ou un immeuble d’appartement). Ces panneaux thermiques transforment les calories des rayons du soleil qu’ils captent en énergies pouvant chauffer de l’eau stockée dans un ballon de stockage.

Ainsi, le chauffe-eau solaire exploite l’énergie solaire, une ressource renouvelable, propre et gratuite pour produire de l’eau chaude sanitaire pouvant servir pour la cuisine, la lessive ou la douche, etc..En faisant le choix d’un chauffe-eau solaire, vous faites un geste pour la protection de l’environnement. Effectivement, le chauffe-eau solaire vous permet de diminuer vos émissions de CO2 puisque son utilisation ne provoque aucune émission polluante ni même la production de déchets dangereux.

Par ailleurs, le chauffe-eau solaire peut couvrir entre 50 et 70 % de vos besoins en eau chaude sanitaire et peut même soutenir votre système de chauffage central. D’ailleurs, votre facture énergétique est susceptible de baisser de 40 à 50 % grâce à l’utilisation d’un chauffe-eau solaire.

D’un point de vue pratique, le chauffe-eau solaire est très facile à installer et n’exige que très peu d’entretiens.

Une technique de chauffage donnant droit à des aides publiques

Étant donné que le recours à un chauffe-eau solaire permet de préserver l’environnement et de faire d’importantes économies d’énergies, son achat ouvre droit à des aides publiques de l’État.

Ainsi, sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30 % lorsque vous achetez et installer un chauffe-eau solaire chez vous. En effet, vous pouvez récupérer sur votre impôt sur le revenu 30 % du prix d’acquisition hors taxe de cet appareil de chauffage.

Par ailleurs, pour cette année 2020, en plus du CITE, l’achat d’un chauffe-eau solaire peut aussi vous donner droit à MaPrimeRénov’ 2020. C’est une nouvelle aide de l’État pour la rénovation énergétique, elle est versée par l’Anah aux ménages aux ressources modestes ou très modestes.

Comprendre l’automatisme des portails

Le portail constitue l’un des éléments sécuritaires d’une habitation au motif qu’il y empêche l’accès des personnes malintentionnées. Lorsqu’il est pourvu de système de motorisation, il rend aussi plus facile l’accès des occupants à la maison. Heureusement, presque tous les types de portails sont aujourd’hui motorisables. En savoir plus sur le fonctionnement de l’automatisme de portails.

Comment fonctionne l’automatisme de portails ?

II s’agit avant tout d’un moteur conçu pour permettre l’ouverture et la fermeture automatique du ou des ventaux d’un portail. Il comprend un certain nombre d’éléments. Mis à part le motoréducteur, il est également constitué d’une carte électronique appelée logique de commande. Celle-ci se charge de gérer l’automatisme selon l’ordre qu’elle reçoit. Lorsque vous appuyez par exemple sur le bouton de la télécommande, le signal envoyé par celle-ci est capté par le récepteur radio. Ce dernier transmet ensuite l’information vers la logique de commande afin d’exécuter l’ordre.

D’autres accessoires peuvent venir compléter le système de motorisation. Les photocellules peuvent par exemple le commander lorsqu’elles décèlent un obstacle sur la trajectoire du portail. Dans ce cas de figure, les cellules photoélectriques émettent un signal vers l’armoire de commande afin d’arrêter la motorisation et ainsi la course des ventaux. Mis à part la télécommande, le portail automatique pourrait également être commandé par un digicode, un interphone, un visiophone, etc.

Concernant son alimentation, certains d’entre eux sont alimentés par courant secteur, avec une tension de 12V ou 24V (utilisant un adaptateur) ou encore 220V. D’autres modèles sont alimentés par un kit solaire. Enfin, afin d’éviter le dysfonctionnement du portail électrique durant la coupure des électricités, les fabricants ont inventé la batterie de secours. Grâce à cette dernière, l’utilisateur peut continuer de profiter du confort offert par l’automatisme.

Quels sont les différents types de motorisation portail ?

Les fabricants d’automatismes ont diversifié leur produit afin que chaque type de portail puisse trouver facilement le moteur qui lui convient. Il ne faut pas ainsi négliger le choix de l’automatisme. Si vous avez un portail battant, de nombreux modèles s’offrent à vous. Si votre portail est un peu lourd et s’il est renforcé, il vaut mieux opter pour la motorisation à vérin. Puissante, celle-ci est conçue pour les ventaux relativement lourds. De plus, la structure du portail doit suffisamment être renforcée afin qu’elle puisse résister à la force importante exercée par le moteur. Le modèle à vérins est préconisé pour les portails en fer ou en bois. Pour pouvoir l’accueillir, les portails alu et PVC doivent bénéficier de renforts.

La motorisation à bras articulé constitue une autre alternative. Celle-ci convient presque à la plupart de portails (PVC, alu, bois, fer forgé, etc.). Elle a l’avantage d’offrir une ouverture beaucoup plus rapide que celle du moteur à vérin. Qui plus est, elle est simple d’installation et d’utilisation.

La motorisation enterrée, quant à elle, est enfouie dans le sol, sous le bord inférieur de chaque vantail. L’un des atouts importants de ce système d’automatisation figure sa discrétion. Il n’est pas visible en surface d’où sa capacité à maintenir le design du portail.

Se réchauffer avec une chaudière à gaz

Le chauffage à gaz, bien qu’il ait été devancé par le chauffage électrique et le chauffage au bois, présente toujours des avantages très bénéfiques. C’est effectivement une solution très efficace pour ceux qui veulent se réchauffer sans se ruiner et sans faire un dégât dans la facture d’électricité. Il existe deux types de gaz qui peuvent être utilisés pour le chauffage. Le premier est ce que l’on appelle le gaz de ville, ou gaz naturel, et le second est le gaz propane. Ce dernier est comme le fioul, il se stocke dans une cuve.

Principe de fonctionnement d’une chaudière à gaz

La chaudière à gaz fonctionne sur le même principe de fonctionnement que le chauffage à fioul parce qu’elle utilise une combustion pour pouvoir marcher. Dans la chaudière, le gaz va bruler et chauffer l’eau qui va se diffuser dans les canalisations de la maison. Puis, la répartition se fait à partir du radiateur à eau chaude, par exemple.

Pour ceux qui utilisent du gaz naturel, le principe est très simple : la maison doit être raccordée au réseau de gaz de la ville et c’est tout. Donc, l’utilisation est simplifiée parce qu’aucune installation n’est nécessaire. Qui plus est, c’est une option très satisfaisante parce que la chaudière à gaz chauffe très vite et offre une chaleur homogène et agréable dans le foyer. Et bien entendu, se chauffer au gaz est nettement moins cher par rapport au chauffage électrique. Puis, cela ne demande aucun espace de stockage de gaz parce que le réseau se charge du ravitaillement.

Par ailleurs, concernant l’utilisation du gaz propane, le chauffage est très performant et présente une autonomie de chauffe considérable. Aussi, pour les habitations qui ne peuvent pas être reliées aux réseaux de gaz naturel, cela présente une très bonne alternative. Il s’agit ici des maisons isolées et éloignées de la ville, mais qui nécessitent un système de chauffage performant.

Types de chaudières à gaz

Techniquement, il existe cinq types de chaudières à gaz : la chaudière à gaz classique, la chaudière à condensation, la chaudière gaz à basse température, la chaudière gaz pulsatoire et la chaudière gaz à micro-cogénération.

La chaudière à gaz classique est un équipement standard qui fonctionne à haute température. Elle chauffe très rapidement, mais consomme aussi beaucoup d’énergie. Puis, la chaudière à condensation consiste à récupérer la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz pour préchauffer l’eau. Ce système permet de faire de substantielles économies d’énergies par rapport à la chaudière classique. En outre, la chaudière à basse température est, comme son nom l’indique, un appareil qui fonctionne à basse température. Donc, il consomme moins de gaz par rapport à la chaudière traditionnelle.

S’agissant de la chaudière gaz pulsatoire, elle ne dispose pas de brûleur pour la combustion du gaz. Cependant, elle produit efficacement du chauffage parce qu’elle est dotée d’un cycle de micro-combustions. Il suffit d’installer un tube d’évacuation en PVC parce qu’elle ne demande pas de tubage du conduit de cheminée. Pour finir, la chaudière à micro-cogénération est encore peu connue du grand public parce qu’il s’agit d’une technique atypique d’exploiter le gaz. Elle permet effectivement de combler les besoins d’un ménage en termes de chauffage, d’eau chaude sanitaire tout en produisant de l’électricité.

quel radiateur Thermor choisir

La température au sein d’une maison est un élément d’une grande importance pour vous permettre de conserver un minimum de confort, même si cela ne saute pas toujours aux yeux. En outre, pour assurer que votre maison soit bien au chaud, il est question de faire l’acquisition de ce qui se fait de mieux en termes d’appareils de chauffage.

L’importance du chauffage

Parmi les normes qui viennent assurer la qualité d’une maison, on peut mentionner celles qui gèrent le niveau de conservation de chaleur de celle-ci, soit sa capacité à ne pas laisser aisément la chaleur s’échapper. Une bonne isolation thermique est en effet un critère essentiel pour indiquer de la bonne qualité d’une maison, et en parallèle, il est également essentiel de disposer du modèle de chauffage qui convient. Pour vous permettre d’avoir un choix aussi large que possible, il vous est fait disposer d’une importante variété de modèles de dispositifs de chauffage domestique.

Parmi ceux qui gagnent le plus en popularité, on peut mentionner le radiateur, qui se décline en deux versions : celui qui chauffe directement l’air, et celui qui chauffe d’abord de l’eau, et celle-ci sera utilisée par la suite afin de chauffer la maison. Parmi les points forts des radiateurs en tant qu’appareils de chauffage, on peut évoquer le fait qu’ils ne nécessitent pas qu’on s’alimente en source de chaleur comme le bois ou encore le fioul.

Choisir un radiateur pour votre maison

Il se trouve plusieurs modèles de radiateurs entre lesquels vous pouvez vous décider. Les modèles électriques existent par exemple sous un format qui vous permet de le déplacer comme vous le souhaitez. Cela est possible grâce au fait qu’ils sont reliés à une alimentation électrique par le biais d’une prise qu’il vous faudra simplement charger sur le secteur. Cette solution convient pour les petites maisons, ou bien pour les étudiants qui vivent dans des logements universitaires.

Les modèles qui utilisent de l’eau sont plutôt des types de radiateurs à position fixe, et conviennent mieux pour les grandes maisons, car ils sont plus efficaces pour chauffer de grands espaces. Les radiateurs électriques normaux conviennent plutôt pour des superficies moyennes, en raison du fait que la chaleur diminue d’intensité au fur et à mesure qu’on s’éloigne de la source de celle-ci. Leur principal avantage est qu’ils permettent de générer une chaleur raisonnable, sans que le tout ne vous ait couté trop cher.

Acheter un radiateur Thermor

La compagnie Thermor est parmi celles qu’il vous est possible d’approcher pour ce qui est de vos besoins se rapportant aux radiateurs en général. Parmi ce que la compagnie a pour elle, il y a le fait qu’elle produit essentiellement des articles de haute qualité, qui ont contribué à en faire une des meilleures marques dans ce domaine en particulier.

Vous tourner vers cette compagnie vous donne la possibilité de faire l’acquisition d’un modèle de radiateur pour un prix raisonnable, sans que vous n’ayez à vous plaindre sur le plan des performances mais aussi de la durée de vie du produit en général. Aussi, il est possible d’approcher le service clientèle en cas de besoin sur ce plan.

comment ventiler sa maison sans vmc

Aussi indispensable qu’elle soit, il existe bien des habitations qui ne sont pas équipées de VMC. Il s’agit de cet accessoire qui permet de ventiler la maison et de rafraichir l’air qui y circule. L’installation de cet équipement est plus que nécessaire dans les constructions neuves, mais afin que le confort total soit présent. Toutefois, on la retrouve également sur la toiture de certaines maisons anciennes. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité d’installer une VMC sur leur logement, il existe aussi d’autres moyens pour ventiler correctement celui-ci. C’est justement à propos de ce sujet que nous allons nous focaliser dans cette rubrique. Tour d’horizon sur le sujet.

Une maison sans VMC

De prime abord, il est à noter que l’installation de ce système de ventilation est une obligation légale qui a été instaurée dans la norme NF DTU 68.3. Cette règle encadre toutes les normes s’appliquant à l’installation d’une ventilation neuve au niveau de nouvelles constructions. Avant la création de la VMC, les ménages utilisent des moyens simples et naturels pour ventiler leur intérieur. Il peut s’agir d’une méthode classique comme l’emploi des ouvertures (portes et fenêtres) qui existent déjà au sein du bâtiment. Cela peut également être une technique différente comme l’installation d’un gril de ventilation en bas de chaque fenêtre. Toutefois, il est à noter que ces manières de faire ont un quelconque impact sur l’isolation de la maison parce que cela entraine une déperdition de chaleur importante (en hiver) ou une grande source de pénétration de chaleur (en été). Par ailleurs, dans le cas où l’isolation de la maison a été parfaitement mise au point, rien n’empêche de recourir à ces méthodes naturelles. Il est surtout question d’adapter les moyens utilisés avec la configuration du bâtiment.

D’autres façons de ventiler sa maison

Même si la mise en place d’une VMC est une opération totalement sans risque, certaines maisons (en raison de leur configuration) ne peuvent pas bénéficier de ce système. De ce fait, les propriétaires sont contraints de trouver d’autres techniques plus efficaces pour ce faire. Il se pourrait également que ce soit justement la volonté des occupants de ne pas recourir à cette méthode. Quoi qu’il en soit, il est tout à fait possible d’employer d’autres systèmes afin que l’air qui circule dans la maison soit toujours rafraichi (en temps voulu). Nous avons déjà mentionné le souci concernant les ouvertures dans la maison. Néanmoins, il s’agit d’un moyen très efficace pour renouveler l’air à l’intérieur. De ce fait, si vous voulez recourir à cette technique, il faudra le faire en fonction du type d’isolation que vous utilisez ainsi que de la configuration de chaque pièce. En l’occurrence, la cuisine et la salle de bain (où l’humidité d’air est la plus élevée) devront être équipées d’une ouverture assez large. De ce fait, l’air sera rapidement rafraichi avant que l’humidité et l’odeur ne se propagent dans toute la maison. Ici, vous allez devoir procéder avec tact et utiliser cette méthode uniquement au moment propice.

quel radiateur Acova choisir

Le chauffage au sein d’une maison est une chose importante qu’il ne faut pas laisser au hasard, aussi il faut bien prendre votre temps quand il est question de faire un choix pour un modèle en particulier de dispositif de chauffage. En outre, le choix de la marque compte également, et Acova se compte parmi les compagnies qui sont dignes de confiance sur ce plan.

L’importance du chauffage

Au sein d’une maison, il y a plusieurs critères à prendre en compte pour ce qui est de l’évaluation du niveau de confort au sein de celle-ci, et parmi ceux qu’on peut mentionner, il y a la température intérieure. Si rien n’est fait pour gérer celle-ci, elle a tendance à s’ajuster à la température au dehors de votre maison, ce qui peut être problématique au cours des saisons froides, où la température peut descendre en dessous de 0°. Pour éviter cela, il faut faire deux choses : bien isoler la maison sur le plan thermique, et utiliser un chauffage qui convient.

Il est important que le chauffage puisse répondre convenablement à l’ensemble de vos besoins sur ce plan, c’est-à-dire qu’il puisse être suffisamment performant pour permettre de chauffer votre maison à un seuil raisonnable. Il doit aussi pouvoir transmettre la chaleur de manière à ce que celle-ci puisse couvrir une bonne partie de votre domicile, et pour cela, il faut se tourner vers tel ou tel type d’appareil de chauffage selon la configuration de votre maison.

Choisir un radiateur

Le radiateur est un appareil de chauffage qui présente plusieurs avantages, et dont la popularité n’a cessé de croitre au cours des années passées. Parmi ses points forts, on peut mentionner son prix d’acquisition qui est parmi les plus intéressants pour des appareils similaires, ce qui peut s’expliquer par une facilité de fabrication de ce type de radiateur, dans la mesure où la plupart de ceux-ci utilisent une simple résistance électrique pour générer de la chaleur.

On a principalement le choix entre deux types de radiateurs, soit les radiateurs électriques, et ceux qui fonctionnent en utilisant de l’eau chaude. Parmi les radiateurs qui utilisent de l’électricité, il y a plusieurs subdivisions des types, et les modèles se différencient sur la manière dont ils transmettent la chaleur. Certains peuvent le faire par convection, d’autres par rayonnement, etc. Les radiateurs à eau chaude utilisent de l’eau qui est chauffée pour permettre une transmission plus homogène de la chaleur.

Acova pour vos radiateurs

Il se trouve de nombreuses compagnies qui proposent la vente de radiateurs sur le marché, mais Acova est certainement l’une des compagnies qui parvient le mieux à se distinguer sur ce plan. L’avantage de cette compagnie est qu’elle vous propose une large gamme de produits qui sont de haute qualité mais qui sont aussi proposés à des prix qui défient toute concurrence.

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un modèle de radiateur Acova, il vous suffit de vous rendre sur le web et de vous informer concernant les différents modèles proposés, puis de les comparer entre eux de manière à mieux vous décider pour un modèle en particulier.

Se chauffer écolo : les pompes à chaleur, chauffe-eau et chaudières efficaces

Le côté économique ne suffit pas pour choisir le bon chauffage, il faut aussi tenir compte de ses atouts écologiques. La question se pose donc de savoir, quel chauffage est le plus écologique ? Pompe à chaleur, chauffe-eau, chaudière ? En effet, il est difficile de choisir. Pour vous guider, cet article fait le point sur ces différents types de chauffage.

La pompe à chaleur est-elle écologique ?

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage aux multiples avantages. Elle peut être de type air-eau ou air-air. Dans tous les cas, elle repose sur l’utilisation des calories de l’air pour produire de la chaleur. Pour la pompe à chaleur air-air, c’est les calories de l’air extérieur qui permettront de réchauffer l’habitation. Pour ce faire, la première unité de la pompe à chaleur se place dans la maison et la deuxième se pose à l’extérieur. D’un point de vue environnemental, la pompe à chaleur s’inscrit parmi les chauffages les plus écologiques. Elle émet très peu de gaz carbonique, soit 4 fois moins par rapport à une chaudière classique. Aussi, elle n’est ni nocive ni polluante. Idéal pour préserver l’environnement. Par ailleurs, notez qu’il existe aujourd’hui des pompes à chaleur réversibles qui procurent un confort toute l’année. En été, elle permet de rafraîchir l’intérieur en rejetant les calories vers l’extérieur. Et en hiver, elle récupère les calories dans l’air extérieur pour réchauffer la pièce.

Quel type de chauffe-eau choisir ?

Le système de chauffe-eau tend actuellement à se réinventer. La preuve : il existe des équipements appelés chauffe-eaux solaires qui allient économie d’énergie et écologie. Comme son nom le laisse paraître, le chauffage de l’eau s’effectue via l’énergie du soleil. Les capteurs solaires captent les lumières solaires pour les restituer au ballon d’eau. C’est un système performant qui permet de satisfaire les besoins en eau chaude du ménage. Et la bonne nouvelle c’est qu’il pourra à la fois s’utiliser comme appareil de chauffage. Il suffira de le raccorder à une pompe à chaleur ou une chaudière. Avantage : Il n’y a ni émission de gaz à effet de serre ni de CO2. C’est le moyen le plus pratique de réduire le réchauffement climatique.

La chaudière : un chauffage écologique ?

Un chauffage central, la chaudière produit uniquement de la chaleur et non de l’eau chaude. Pour ce faire, elle utilise principalement la combustion de gaz comme le gaz ou le fioul. Elle transfère ensuite la chaleur vers le fluide caloporteur. Et ce dernier va circuler dans la chaudière et continue sa route vers les émetteurs de chaleur. Concernant les avantages, la chaudière est une solution efficace et très rentable. Affichant un haut rendement, elle pourra aisément couvrir les besoins en chauffage de la famille. Côté écologique, la chaudière à condensation est la solution la moins polluante de toutes. Elle réduit les rejets toxiques ce qui permet de faire un bon geste pour l’environnement.

Poêle à bois ou à granulés, lequel choisir ?

Ce n’est pas évident de trouver le chauffage idéal pour faire passer les périodes glaciales. En effet, il faut non seulement un chauffage à haut rendement, mais surtout qui n’est pas très gourmand en énergie. Ainsi, vous recherchez donc un chauffage à la fois économique et performant ? Pour cela, les chauffages au bois sont les meilleures solutions. Ils utilisent le combustible le moins coûteux du marché et ses rendements sont des plus satisfaisants. Parmi les plus prisés, vous avez le poêle à bois et le poêle à granulés. Les deux ont chacun leurs inconvénients et leurs avantages. Alors, pour déterminer lequel vous conviendrait le mieux, l’idéal serait de faire un comparatif.

Poêle à bois et poêle à granulés : qu’est-ce qui les différencie ?

Mode de fonctionnement

Le poêle à bois et son homologue à granulés reposent sur un même principe de fonctionnement à savoir la combustion de bois. Le poêle à bois fait brûler des bûches de bois tandis que le poêle à granulés fait brûler des granulés de bois. La principale différence réside dans leur mode de diffusion de chaleur. Le poêle à bois distribue la chaleur par rayonnement alors que celui à granulés le diffuse par ventilation. En terme de performance, la seconde méthode procure beaucoup plus de confort. Pour cause, la chaleur est plus homogène et plus régulière. Vous ne risquez pas des écarts de température et la chaleur se fait ressentir pendant un long moment.

En terme d’autonomie

Le poêle à granulés est le chauffage le plus autonome qui soit. Il ne nécessite aucune recharge manuelle en granulés pour fonctionner. Il est doté d’un réservoir automatique qui approvisionne automatiquement en combustible la chambre de combustion. Et concernant les granulés, ils sont enveloppés dans des sacs les protégeant ainsi de l’humidité. À l’inverse, les bûches de bois ont besoin d’endroit sûr et sec où se réfugier. C’est pourquoi il faudrait prévoir un espace de stockage à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison.

En matière de recharge

Comme relater précédemment, le poêle à granulés est équipé d’un réservoir automatique qui se charge de l’alimentation en granulés de l’appareil. Résultat : il ne demande pas de surveillance constante comparée au poêle à bois. Effectivement, ce dernier ne peut produire efficacement de la chaleur sans une recharge régulière et une bonne ventilation. Par ailleurs, le poêle à granulés est aussi un chauffage programmable. Concrètement, il est possible de réguler la température de chaque pièce selon vos envies. Vous pouvez également programmer le démarrage et l’extinction du chauffage en fonction de vos habitudes afin de réaliser de belles économies.

En conclusion, le poêle à granulés est la meilleure solution que ce soit en termes d’efficacité ou d’économie. Qui plus est, il s’intègre parfaitement à tous vos styles d’intérieur.

Tout savoir sur la maison passive

Les différentes mesures prises pour permettre de faire de plus grandes économies sur le plan de l’énergie sont plus importantes chaque jour. En outre, l’une des nouveautés qui ont vu le jour au cours des années passées, on peut évoquer la maison passive, qui se présente comme votre meilleur allié pour ce qui est de la consommation d’énergie de chauffage.

La question de l’utilisation du chauffage

Le chauffage joue un rôle important dans notre domicile, dans la mesure où il vient assurer une bonne température au sein de notre maison peu importe la saison. Le besoin en termes de chauffage peut varier principalement suivant votre emplacement géographique, mais aussi de la période de l’année ; ainsi, en hiver, la température est bien plus basse au quotidien, ce qui fait qu’on soit généralement amené à utiliser une quantité plus importante de chauffage.

Toutefois, c’est quelque chose qui consomme une quantité d’énergie assez importante suivant l’usage qu’on en fait, aussi, il est nécessaire de bien faire un jaugeage de la manière dont celui-ci utilise les ressources mises à sa disposition. En outre, l’un des principaux soucis avec l’utilisation du chauffage est la quantité importante de ressources qui peut être nécessaire pour permettre de chauffer une maison de manière convenable. Aussi, afin de limiter les dépenses sur ce plan, on peut mentionner les alternatives comme les maisons passives.

Qu’est ce qu’une maison passive ?

On parle de maison passive pour évoquer un style de maison qui a pour particularité d’être peu dépensière sur le plan de l’énergie de chauffage. En outre, l’une des caractéristiques de ce type de maison est de consommer jusqu’à 90% de moins de chauffage qu’une maison ancienne, et moitié moins de ce dont a besoin une maison neuve pour fonctionner. Le principe est simple : on utilise une isolation plus qu’optimale, qui permet de capturer et utiliser un maximum de la chaleur émise par le soleil, ce qui réduit les besoins en source d’énergie de chauffage à un seuil très bas.

Parmi les critères auxquelles une maison doit répondre pour prétendre au titre de maison passive, il y a la protection contre la chaleur, qui doit être à un niveau élevé. On peut aussi mentionner l’orientation vers le sud, ainsi que l’absence de ponts thermiques mais aussi d’ombres massives. Aussi, il est nécessaire de faire l’utilisation d’appareils de chauffage qui possèdent un bon ratio de consommation d’énergie/production de chaleur.

Construire une maison passive

La construction d’une maison passive est une action assez complexe, car elle nécessite que vous répondiez à plusieurs critères divers, dont ceux mentionnés plus hauts. Afin d’avoir l’assurance que les travaux soient faits convenablement, il est nécessaire de vous tourner vers des professionnels qui sont en mesure de vous fournir des services de qualité sur ce plan.

Il se trouve plusieurs certifications auxquelles un professionnel se doit de répondre s’il souhaite être en droit de construire une maison passive, mais aussi d’assurer sa clientèle qu’il a les compétences requises pour mener à bien cette tâche. En vérifiant qu’un prestataire possède ces certifications, vous avez donc l’assurance que c’est bel et bien le professionnel qui vous convient.