Comprendre l’automatisme des portails

Le portail constitue l’un des éléments sécuritaires d’une habitation au motif qu’il y empêche l’accès des personnes malintentionnées. Lorsqu’il est pourvu de système de motorisation, il rend aussi plus facile l’accès des occupants à la maison. Heureusement, presque tous les types de portails sont aujourd’hui motorisables. En savoir plus sur le fonctionnement de l’automatisme de portails.

Comment fonctionne l’automatisme de portails ?

II s’agit avant tout d’un moteur conçu pour permettre l’ouverture et la fermeture automatique du ou des ventaux d’un portail. Il comprend un certain nombre d’éléments. Mis à part le motoréducteur, il est également constitué d’une carte électronique appelée logique de commande. Celle-ci se charge de gérer l’automatisme selon l’ordre qu’elle reçoit. Lorsque vous appuyez par exemple sur le bouton de la télécommande, le signal envoyé par celle-ci est capté par le récepteur radio. Ce dernier transmet ensuite l’information vers la logique de commande afin d’exécuter l’ordre.

D’autres accessoires peuvent venir compléter le système de motorisation. Les photocellules peuvent par exemple le commander lorsqu’elles décèlent un obstacle sur la trajectoire du portail. Dans ce cas de figure, les cellules photoélectriques émettent un signal vers l’armoire de commande afin d’arrêter la motorisation et ainsi la course des ventaux. Mis à part la télécommande, le portail automatique pourrait également être commandé par un digicode, un interphone, un visiophone, etc.

Concernant son alimentation, certains d’entre eux sont alimentés par courant secteur, avec une tension de 12V ou 24V (utilisant un adaptateur) ou encore 220V. D’autres modèles sont alimentés par un kit solaire. Enfin, afin d’éviter le dysfonctionnement du portail électrique durant la coupure des électricités, les fabricants ont inventé la batterie de secours. Grâce à cette dernière, l’utilisateur peut continuer de profiter du confort offert par l’automatisme.

Quels sont les différents types de motorisation portail ?

Les fabricants d’automatismes ont diversifié leur produit afin que chaque type de portail puisse trouver facilement le moteur qui lui convient. Il ne faut pas ainsi négliger le choix de l’automatisme. Si vous avez un portail battant, de nombreux modèles s’offrent à vous. Si votre portail est un peu lourd et s’il est renforcé, il vaut mieux opter pour la motorisation à vérin. Puissante, celle-ci est conçue pour les ventaux relativement lourds. De plus, la structure du portail doit suffisamment être renforcée afin qu’elle puisse résister à la force importante exercée par le moteur. Le modèle à vérins est préconisé pour les portails en fer ou en bois. Pour pouvoir l’accueillir, les portails alu et PVC doivent bénéficier de renforts.

La motorisation à bras articulé constitue une autre alternative. Celle-ci convient presque à la plupart de portails (PVC, alu, bois, fer forgé, etc.). Elle a l’avantage d’offrir une ouverture beaucoup plus rapide que celle du moteur à vérin. Qui plus est, elle est simple d’installation et d’utilisation.

La motorisation enterrée, quant à elle, est enfouie dans le sol, sous le bord inférieur de chaque vantail. L’un des atouts importants de ce système d’automatisation figure sa discrétion. Il n’est pas visible en surface d’où sa capacité à maintenir le design du portail.